Apiculture : comment extraire le miel ?

Pour un apiculteur, l’extraction du miel de la ruche est l’apogée de son travail. Cela permet de récolter sa production. Cette étape d’extraction doit se faire avec minutie pour éviter de déranger les abeilles et menacer leur équilibre dans la ruche. Pour extraire correctement le miel de la ruche, voici ce que vous devez savoir.

Vérifier que toutes les conditions d’extraction sont réunies

Avant d’extraire le miel de la ruche, l’apiculteur doit faire très attention à l’essaim, mais aussi à sa sécurité. Il doit bien s’équiper avant de procéder à l’extraction, mais aussi vérifier que le miel est dans sa maturation la plus complète. C’est-à-dire qu’il doit mesurer si le miel contient une quantité d’eau supérieure ou égale à 18 %. Par ailleurs, l’apiculteur doit aussi procéder à l’extraction progressive du miel, et cela, ruche par ruche. Il ne peut la faire que durant la période d’operculation (quand les abeilles bouchent leurs alvéoles avec de la cire). Il faut également veiller à réaliser la récolte durant une belle journée ensoleillée et seulement durant la journée. Si vous avez une ruche d’un volume assez imposant, il est quand même possible de faire l’extraction en soirée.

Le travail au niveau des ruches et l’extraction proprement dite

On peut adopter plusieurs techniques pour le prélèvement des hausses. Cela peut se faire en réalisant une extraction cadre à cadre. C’est la méthode la plus utilisée par les apiculteurs. Pour ce faire, on commence par l’enfumage de la ruche. Les abeilles vont ainsi sortir. On secoue ensuite délicatement les abeilles des cadres avant de récupérer le miel.
On peut également choisir la méthode de la chasse-abeilles. L’enfumage ne sera pas trop important ici et vous ne perdrez pas trop de miel. Toutefois, si vous avez des couvains au niveau de la hausse, il faudra revenir deux fois pour récupérer tout le miel. Une autre technique de récolte est l’extraction à l’aide de répulsif. Dans ce cas, on utilisera un couvre-cadre équipé de jute. Ce jute sera imbibé de produit spécifique qui permet d’ôter les abeilles de la ruche sans les tuer. Il faut toutefois noter que cette pratique n’est pas très recommandée étant donné que le produit utilisé peut être toxique pour certaines abeilles. Une fois cette première étape terminée, on retire la cire de protection qui se trouve au niveau des alvéoles. Cela se fait généralement avec un couteau électrique. Pour extraire le miel, on peut aussi mettre directement le cadre dans un appareil qu’on appelle extracteur ou passer au tamis à l’aide d’appareil appelé maturateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Le bicarbonate de soude : un produit biodégradable aux multiples usages

On peut qualifier le bicarbonate de soude comme un produit zéro déchet. Vous pouvez l’utiliser un peu partout dans la maison pour le ménage, pour un rituel de beauté ou

Décorer le jardin pour noël : sapin ou pas sapin

Lorsque nous évoquons la fête de la Noël, nous pensons directement au sapin de Noël au milieu du salon ou du jardin avec toutes ses décorations qui scintillent. C’est l’un

Quel jardinage faire en hiver ?

Il est toujours temps de jardiner, que ce soit en été, au printemps, en automne ou en hiver, qu’il fasse doux ou froid, qu’il fasse chaud qu’il pleuve ou bien